Home » à classer » Une société de décrocheur, par Lydia Guirous. 

Une société de décrocheur, par Lydia Guirous. 



La place des parents dans l’éducation des enfants est centrale. Elle l’est encore plus lorsqu’il s’agit de familles évoluant dans des quartiers difficiles et issues de l’immigration. Je suis convaincue que la différence entre les enfants issus de quartiers difficiles qui s’en sortent et ceux qui glissent vers la délinquance se fait en fonction de l’implication des parents. Des parents présents et investis sont les meilleurs garants de la réussite scolaire des enfants et de leur future mobilité sociale.
Nous sommes dans une société de décrocheurs.

Les professeurs décrochent, fatigués par le manque de respect et la violence des élèves, le manque de reconnaissance de la société, le déclassement social. Ils sont frustrés de devoir éduquer – pour combler les manquements des parents – au lieu d’instruire. Épuisés, ils sont devenus de mauvais enseignants, des décrocheurs de l’Éducation nationale. J’ai toujours été étonnée par ces élèves très jeunes qui ne…

View original post 1,005 more words

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s